Totems

Mon animal totem du confinement ?

Le paresseux ? Bravo, l’originalité est présente. Mais c’est vrai que c’est beaucoup plus dur de résister à la flemme quand on est bloqué chez soi…

A part ça, je dirais le pangolin. Déjà, c’est mignon. Ensuite, c’est une bestiole que je trouve assez efficace. En voie de disparition à cause de nous, pour se venger, grâce à son intelligence supérieure, il nous envoie un petit cadeau : le coronavirus. Et boum ! Plus personne. Les humains ont PEUR et restent chez eux, cloîtrés, à manger du chocolat, voir des films, travailler (un peu), procrastiner (beaucoup) et raconter leur trépidante petite vie dans un journal (à moins que ce ne soit juste moi ?). Et surtout, ils arrêtent de pourchasser Pangou et ses copains. (Enfin, remarque, ça c’est pas sûr à 100%. Peut-être que certains continuent…)

Ha ! Je sais ! Le raton-laveur. Très gourmand. Passe son temps à se laver les pattes (d’où son nom) ; ça ne vous rappelle pas quelqu’un ? Quelqu’un qui se balade avec une bouteille de gel dans la poche, et qui se frotte régulièrement les mains avec … C’est vous !

Sinon, je pense que le glouton, ce gourmand, ferait office d’un bon animal totem du confiné : pâtes, chocolat, pain, gâteaux, carottes, chocolat, …

En résumé, mon animal totem du confinement, c’est une bébête mignonne et gourmande se baladant à quatre pattes, (un petit peu) maniaque de la propreté et flemmarde…

Azadée

Le journal des collégiens de Valmy

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *