Ma vie, des livres

Si ma vie était le titre d’un livre… Alors là, j’ai tout de suite moins d’idées. Mais je vais faire un effort et essayer d’en trouver. Alors (les livres que j’ai lus récemment me viennent plus facilement à l’esprit) :

  • 21% de The Rain

Un virus se propage à toute vitesse, extrêmement meurtrier, en passant par l’eau. Évitez donc de sortir quand il pleut, ou de boire l’eau du robinet. Foncez dévaliser le rayon eau potable ou jus de fruits (et non papier toilette), sinon vous vous en retrouverez peut-être réduits à boire l’eau croupie de vos pots de fleurs. Ne touchez personne, restez chez vous.

Ce bouquin est très prenant et un poil pessimiste mais rappelle beaucoup la situation actuelle. Comme bon nombre de dystopies d’ailleurs.

  • 17% de U4

Rien de nouveau sous le soleil… Le virus U4 tue 90% de la population mais épargne étrangement les ados… Ça ne vous rappelle pas un autre virus qui s’attaque peu aux jeunes ? Si. Marrant à relire maintenant, intéressant avec son principe d’une même histoire racontée de quatre points de vue différents dans quatre romans différents par quatre auteurs différents.

  • 16% de (Re)made

Allez, encore un bouquin post-apo. Cette fois, tout le monde fuit le plus loin possible par peur d’attraper ce virus intelligent (on a même droit au point de vue du virus dans ce livre !) et un peu (beaucoup) crade. Un poil plus gore et effrayant que les autres, mais rien de bien méchant.

  • 15% de Madame Bovary

Je l’ai lu il y a quelques jours et ça m’a bien fait rire (ne me demandez pas pourquoi, c’est comme ça c’est tout). Les personnages ne sont pas confinés mais, à cette époque, on ne voyage pas beaucoup donc la plupart de l’action se déroule au même endroit. Le principal point commun avec la situation actuelle est l’ennui omniprésent de l’héroïne. Maintenant ça va mieux et je suis assez occupée mais on s’ennuie un peu quand même. Ne lisez pas ce livre si vous avez peur de vous ennuyer, même si ce n’a pas été mon cas.

  • 12% de 172 heures sur la lune

Trois ados envoyés sur la lune, seuls. Un huis-clos asphyxiant. Des mystères. Une fin qui fait froid dans le dos avec une sorte de « contamination » vicieuse rappelant une sorte de virus mais… Décoiffant. Peut-être à éviter quand on est confiné…

  • 10% de Le crime de l’Orient express

Ha, Agatha Christie. Ma passion quand j’avais neuf ans. Dans ce huis-clos singulier se déroulant dans un train, tout le monde est soupçonné et évite comme la peste (ou le corona virus) Hercule Poirot, le fameux détective belge. Si vous voulez lire un autre texte de notre célèbre romancière où tout le monde se méfie de tout le monde, attaquez-vous à Dix Petits Nègres, qui se déroule également dans un lieu fermé, une île en l’occurrence, et où on trouve un suspense incroyable.

  • 8,5% de Phobos

Oui, encore un huis-clos avec des ados dans l’espace, mélangeant romance et suspense dans un cocktail sympa. L’histoire prend un tournant totalement inattendu vers la fin (oui, quatre tomes, c’est long.…) qui est intéressante, selon mon humble avis… Et puis c’est réconfortant à lire en ce moment je trouve…

  • 0,5% de Dune

Ma lecture du moment, aucun rapport, ou qui est justement parfaitement adaptée au confinement, en permettant de sortir de sa cage.

Bon, et voilà. Encore un camembert imaginaire de complété.

Azadée

Le journal des collégiens de Valmy

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *